Bipolaire et Alors ?

trouble bipolaire comment évitre la dépendance affective

Trouble Bipolaire Comment éviter la dépendance affective?

Trouble Bipolaire Évitez la dépendance affective
Lire cette vidéo sur YouTube.

Comment reconnaître le mécanisme de la dépendance affective ?  

Développement personnel et sophrologie.Généralement, la dépendance affective la plus évoquée est la douleur du manque qu’il faut absolument combler par tous les moyens. Ainsi, nous en sommes dépendant psychologiquement, physiologique, moralement et physiquement.

Concrètement, c’est une obsession qui nous habite par les pensées en permanence. La dépendance affective rend triste, consume l’énergie vitale et empêche de se projeter dans l’avenir . Elle sait vous faire maigrir ou grossir. Elle est capable de ruiner un équilibre émotionnelle sans pitié, elle peut parfois conduire au suicide.

La dépendance affective est liée à une peur profonde de l’abandon. Un sentiment normal qui trouve sa source lors du lien fœtal qui a uni le fœtus à sa mère. Il se parfois également au cours d’une vie de couple.

Aussi, la dépendance affective peut apparaître ou pas lorsque que la relation affective s’installe en amitié, en groupe ou en amour.

dépendance affective trouble bipolaire douleur manque dépendant psychologiquement, physiologique, moralement et physiquement

Comment savoir reconnaître le mécanisme de la dépendance affective ?

L’engrenage apparaît dès lors que l’enjeux du ressenti provoque une peur ou un manque occupant les pensées du matin au soir. En effet, vous êtes face au mécanisme de la dépendance affective, si un phénomène inconscient vous fait vivre dans la peur d’être abandonnée par la ou les personnes. Il se manifeste par le simple fait que vos pensées vous rappellent à longueur de journée l’image de la personne au détour de n’importe quelle situation dans votre journée.

Au fil des jour, le besoin de communiquer avec la ou les personnes par tous les moyens se met en place. “J’ai besoin de l’appeler ou d’exister dans sa vie, ici et maintenant” quitte à trouver l’excuse la plus futile qui existe.

Bien sur,  l’autre n’est pas dupe. Ils ou “elle”(“il”) feront de vous ce qu’ils veulent simplement en vous demandant de le faire. Malgré, un sentiment de honte qui résonne en vous, vous acceptez. Et puis l’engrenage infernal peut commencer jusqu’à ce que vous perdiez votre rôle de serviteur. C’est ainsi, si la lassitude ou l’étouffement se fait ressentir.

40 minutes Coaching Gratuit Myriam Djemai trouble bipolaire et alors

Une expérience douloureuse

Je me rappelle d’une rupture amoureuse que j’avais vécu. Un jour où je me suis sentie en insécurité peut-être pour la unième fois (voire la troisième ou la quatrième fois ?). Le besoin de sécurité m’avait envahi suite à un comportement qu’il eut à mon égard. Rien de dramatique mais chez les personnes bipolaires, le besoin de sécurité est presque ou voire physiologique. Touts mes questions restaient sans réponse. Peut-être que l’absence de réponse n’est pas étranger à la douleur intérieure.

J’avais décidé de mettre un terme radicalement à notre relation de plus de 2 ans. Effectivement, en 72h, le besoin de sécurité l’emporta sur cette dépendance affective que j’entretenais malgré moi.

Comme un deuil qui ne passait pas, son visage me hantait. Le matin, j’avais une barre au ventre et j’avais mal dans mon corps. J’étais un zombie en mode automatique. Et puis un, deux et trois mois s’écoulent sans que cela n’évolue. Pourtant, j’avais la chance de pouvoir partager et d’être soutenue par mes amis

J’ai entrepris quelques séances de sophrologie en lien avec l’enfant intérieur. Je suis passée à autre chose. Aujourd’hui je sais faire attention aux jeux psychologiques, au chantage affectif et à mon équilibre émotionnel.

Bipolaire et alors coaching sophrologie stratégie savoir être savoir faire Dépendance affective

“Je suis accro, j’attends quelque chose en retour mais quoi exactement?”

Cette dépendance affective est un trou sans fin. Nous sommes dans l’attente sans finalité d’un partage qui bien analysé n’a rien d’un bonheur au sens propre du terme. L’objectif est de combler coûte que coûte ce manque affectif qui vous consume de l’intérieur. Attendre minute après minute que l’autre ou les autres vous rendent heureux. Attendre de partager des moments qui peuvent être décevant au bout du compte.

Aussi ces moments comblent le vide. Ils comblent un vide, un trou noir, un néant qui vous habite consciemment ou inconsciemment. Vous prêtez à l’autre, un rôle dont il veut peut-être pas. Et combien même, il s’exécute pour vous faire plaisir. La descente aux enfers risque de vous coûter cher car l’autre aussi, à son bonheur à vivre.

Prendre le temps qu’il faut pour comprendre ce vide. Acceptez ce que vous ne pouvez pas changer et vous raccrocher au présent, à la vie. La vie vous offre en permanence des distractions et des petites joies sans les quémander. Contrairement à la dépendance affective, l’amour vous laisse le droit de vous réaliser tout en laissant à l’espace à l’autre.  

Qui pense que la dépendance affective ne touche que les autres ?

Dites vous immédiatement, “si je le pense ainsi, c’est que je suis dans le déni. Pourquoi je vous dis ça ?
Simplement parce que la dépendance affective concerne tout le monde. Il est normal que la dépendance affective existe.

Il y a une cohabitation entre la dépendance saine (une relation amoureuse d’un couple dit “normal”). Qui existe grâce l’amour pour l’autre. Ce qui est normalement vécu dans une relation de couple.

Contrairement à cette relation, cette dépendance affective sait provoquer la peur et le manque. Néanmoins, la dépendance affective peut aussi naître à la suite d’un choc psychologique qui réactive des souffrances intérieurs qu’il faut savoir rechercher avec courage et patience.

Aussi, à moins de s’en être défait à l’occasion d’un travail sur soi en profondeur, il est possible de se faire accompagner en thérapie. La sophrologie pourra compléter efficacement l’arrêt de ce comportement dévastateur.

La dépendance affective reste toujours en mode veille

La dépendance affective est en mode veille: il faut prendre conscience que la dépendance affective qui fonctionne en permanence. Prendre conscience de ce phénomène, vous permet de mieux reconnaître la dépendance affective quand elle se présente à vous.

Dans le mécanisme, il faut retenir la composition des états de dépendance affective qui réunissent des croyances, des relations toxiques, des schémas réactifs, des douleurs, des peurs, des comportements et des réactions en liens avec la dépendance affective.

Aussi, arrêtez de vous définir comme si vous étiez la dépendance affective, elle-même. Un peu comme la maladie bipolaire: vous n’êtes la maladie bipolaire, vous en avez les troubles bipolaires qui la composent  mais vous n’êtes pas elle. L’expression: “je suis bipolaire” sous entend le risque que le trouble de l’humeur de la personne est en lien avec la polarité terrestre.

Aussi aujourd’hui, apprenez-vous  à vivre avec le trouble bipolaire ? Et bien c’est pareil pour la dépendance affective, c’est un mécanisme. Il ne peut être qu’une partie d’un comportement et NON vous-même.

Ainsi, croyez moi, la raison originelle de ce qui provoque ce mécanisme est à rechercher en chacun de nous. Néanmoins, il se peut qu’il soit lié à un traumatisme mais ce n’est pas systématique. Je vous conseille d’utiliser la  sophrologie en rapport avec votre situation et vos besoins afin d’en prendre conscience et l’accepter. Aussi j’en profite pour rappeler que Bipolaire et Alors ne se substitue en rien à vos traitements et suivi médicaux.

Comment vous structurez ?

Aussi, comme vous, je suis bipolaire mais aussi sophrologue dans trouble bipolaire. Objectivement, Pour vous outillez et vous renforcez, j’ai choisi de vous accompagner lors des capsules du mardi, des webinaires mensuels, par les nouveaux contenus (vidéos – articles- interview ) …etc. idéalement, je vous invite à regarder les thématiques en lien avec le trouble bipolaire sur le blog.

Maintenant, vous pouvez décider de aidez en téléchargeant gratuitement votre fichier pédagogique sur les questions que vous pouvez vous poser pour définir la direction ce que prendre maintenant  ou 5 dans ans. Sur le site https://bipolaireetalors.fr/

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
YouTube
YouTube