Bipolaire et Alors ?

La phénoménologie utilisée en sophrologie vous permet d'être vous-même ? Développement personnel: La sophrologie s’inspire de phénoménologie dont un des acteurs principaux, est l’Allemand E.Husserl. Je vous propose une définition simplifiée et schématique. Aussi, je vous invite à lire l’article Wikipédia pour cumuler cette lecture. Ainsi, la compréhension en sera simplifiée. C’est un concept philosophique du XIXème siècle qui contribue à fiabiliser la sophrologie.

Phénoménologie et Trouble Bipolaire: l’étude du phénomène

Trouble Bipolaire Phénoménologie l'Étude du réel
Lire cette vidéo sur YouTube.

La phénoménologie utilisée en sophrologie vous permet d’être vous-même ?

Développement personnel: La sophrologie s’inspire de phénoménologie dont un des acteurs principaux, est l’Allemand E.Husserl. Je vous propose une définition simplifiée et schématique. Aussi, je vous invite à lire l’article Wikipédia pour cumuler cette lecture. Ainsi, la compréhension en sera simplifiée. C’est un concept philosophique du XIXème siècle qui contribue à fiabiliser la sophrologie.

bipolaire Phénoménologie sophrologie sophrologue équilibre conscience autonomie équilibre action être

La phénoménologie est la réduction d’un phénomène (il existe d’autres courants pouvant modifier cette définition mais c’est celle que la sophrologie tient pour inspiration). Ainsi, la sophrologie s’inspire de ce courant par la description d’un phénomène. En matière de trouble affectif bipolaire, il est utile de savoir décrire un phénomène lorsqu’il s’agit de maladie bipolaire. En effet plus, vous êtes précis dans vos interprétations en bipolarité, plus l’équilibre émotionnel est préservé car vous prenez conscience de ce qui se passe au moment où cela se passe.

Le vécu de la conscience exclut la réduction en phénoménologie

Pour faire simple, nous avons d’une part, le vécu de la personne (globalisé par “le vécu de conscience”.) Ce vécu de conscience est rendu spécifique par l’intuition, les sensations et les émotions qui s’en dégages. Très naturellement, nous pouvons faire un lien avec l’hypersensibilité que nous retrouvons dans le trouble bipolaire caractérisant un des éléments de la phase maniaque ou de la phase dépressive pouvant être atténuée. Dès lors que nous rapportons volontairement ce contexte à un phénomène plus neutre. 

Donc dans ce contexte, la réduction du phénomène à un état “brut,voire primitif” est exclu. La situation se résume à une interprétation car elle y ajoute une part la subjectivité qui influe par la fluctuation des émotions, des sensations et de l’intuition. Par ailleurs, le vécu de conscience englobe aussi les jugements de valeur de la personne.

Comment la conscience répond à un phénomène?

Concrètement, commençons par prendre l’exemple de l’étude descriptive d’un phénomène. Est-ce que le ciel est bleu ? Posez-vous la question de savoir, comment votre conscience répond à ce phénomène? Si la réponse est le ciel est bleu clair, par exemple. Nous sommes dans de l’interprétation d’un phénomène. Ce qui est à retenir, c’est la subtilité de la nuance et rien d’autre. 

Par ailleurs, dans le cas d’un phénomène en tant que cartographie au plus de sa réduction. Cette situation désignera un contexte descriptif. C’est à dire que le vécu de conscience sera réduit au phénomène réductif ou plus clairement: tel qu’il est.

Ainsi, sachant que la sophrologie s’inspire de la phénoménologie. Cette phénoménologie interprète l’étude du phénomène qui se présente à la conscience avec sa part de subjectivité. Pour faire simple, la subjectivité par opposition à l’objectivité, est indissociable d’une distorsion de la réalité par la personne.

A quoi sert la phénoménologie en sophrologie?

Dans notre métier de Sophrologue, nous avons la possibilité de deux positions :

Ainsi, nous pouvons nous inspirer du phénomène dans sa description tel qu’il est de. C’est à dire ” je ne l’embellie d’aucune consigne verbale ” comme par exemple, dire : une respiration lente et profonde au lieu d’une respiration fluide et légère. En conséquence, la perception et l’action de la respiration sera différente. En effet, en évitant toute suggestion positive (notion d’agréabilité) au sophronisant (la personne qui reçoit la séance.) Ce dernier construit en toute liberté la nouvelle perception de son existence.

Où soit, nous choisissons d’induire la notion de l’agréabilité afin d’augmenter une perception par la sensation d’un mieux être. Ce qui peut nuire à son développement. Car cette perception ne correspond pas forcément à l’existence de la personne ou plus simplement à la notion de vie de tout à chacun.

En tant que Sophrologue spécialisée en trouble bipolaire et en tant que personne ayant un trouble bipolaire avec l’expérience d’un vécu de l’un et de l’autre Je choisie ne rien induire.

Pourquoi retenir la phénoménologie?

Prenons un exemple concret : “la balle jaune roule au sol”. Alors, bien sûr les adeptes et supporteurs de la phénoménologie vont peut être dire : ” mais elle n’est peut-être pas jaune mais ceci ou cela…” Alors, restons simple les amis: restons juste simple.

Donc la balle est jaune et elle roule au sol. Dit différemment, cela peut donner “la balle jaune roule au sol très vite”. La notion de vitesse est une induction. Parce que si vous regardez cette balle pour la première fois. Et bien, vous voyez que c’est une balle jaune, qui roule au sol, point à la ligne.

Le “très vite”  est une notion de vitesse qui reste subjective. Parce que, ce que je verrai roulé comme très rapide. Peut être que pour vous, cela semblera moins rapide. C’est donc ce que nous appelons la part de subjectivité.

La phénoménologie minimise la subjectivité

Comme vous l’aurez compris, la phénoménologie fait en sorte que cette subjectivité soit minimiser de façon à permettre au sophronisant d’apprendre à arbitrer sa perception par lui-même.

Aussi, rappelez-vous que grâce à la sophronisation de base. Vous pouvez maîtriser assez rapidement (par la répétition de la séance de dix minutes environ.) Aussi, le site de Bipolaireetalors.fr. vous offre une première vidéo pour vous expliquer en quoi consiste la séance de sophronisation et une seconde pour réaliser cette séance pour vous apprendre à détendre le corps et le mental en toute circonstance.

Dès lors, vous serez en mesure de détendre votre corps et votre mentale pour permettre à votre interprétation de ressentir ou pas, les sensations ou les émotions durant une séance de sophrologie.bipolaire Phénoménologie sophrologie sophronisation répétition séance maîtrise apprendre

En conclusion: pour vous aider à progresser tous les jours afin d’améliorer ou de développer vos capacités d’adaptation dans un monde unipolaire en tant que bipolaire. Prenez en compte deux actions:

  • La première est la répétition des exercices qui renforce les structures de la conscience.
  • La deuxième action: prenez en compte que moins j’induis de notion d’agréabilité (car ce qui est agréable pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre) et plus cela vous permettra d’ajuster un contexte plus acceptable pour vous-même.

Phénoménologiquement, restons neutre pour vous autoriser à vous-même, d’être fidèle à qui vous êtes. Pour vous permettre d’être votre libre arbitre et développer des capacités d’adaptation qui vous correspondent et non à la projection du Sophroloque plein de bonne intention. Certes! mais à vous-même qui vivait votre existence. 

Je suis la fondatrice du concept Bipolaire et Alors?, sophrologue du trouble bipolaire pour vous aider, coach certifiée pour vous accompagner et comme vous je suis bipolaire.
Myriam Djemai

coach et solution votre livre sur amazon de bipolaire et alors

.

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier
YouTube
YouTube