26 Juil

Trouble bipolaire Préserver l’équilibre Homéostasique

homéostasique ou homéostasie avec le trouble bipolaire. Qu'est-ce que c'est ? Je la qualifierai d'énergie vitale, d'autres l'appelle la bonne énergie: le chi, le ki, le prana. Elle est décrite dans toutes les langues sous une forme presque commune pour conduire à un état de  bien-être.

Homéostasique ou homéostasie avec le trouble bipolaire. Qu’est-ce que c’est ?

Je la qualifierai d’énergie vitale, d’autres l’appelle la bonne énergie: le chi, le ki, le prana. Elle est décrite dans toutes les langues sous une forme presque commune pour conduire à un état de  bien-être.

Néanmoins, il s’agit du processus homéostasique, où scientifiquement appelé “processus S”. Il  est intimement lié à cette notion de bien-être en général. Schématiquement, nous pourrions comparer le processus S à l’économiseur d’énergie sur nos téléphones portables ou nos ordinateurs. 

Comprendre le fonctionnement de ce processus de régulation énergétique

C’est à la fois un générateur et un économiseur d’énergie qui régule le maintien de l’équilibre général. Et d’autre part, il prolonge l’autonomie du bon fonctionnement du corps et du mental en l’économisant. Comme le ferait de l’économiseur de nos écrans sur leur batterie.

L’équilibre homéostatique se nourrit des apports du sommeil, de la nourriture, de l’hydratation, des sécrétions endocrines (hormones), d’une bonne température, d’un environnement sain, etc.

Ainsi, comme un économiseur d’énergie, ses fonctions s’étendent à économiser une partie de cette énergie pour maintenir le plus longtemps possible l’activité et l’équilibre du système global. Par exemple, si vous êtes fatigué alors vous bailler. Le signal est de dormir pour recharger vos batteries. 

Cependant, lorsque l’énergie est épuisée ou si elle est trop solliciter. Alors le déséquilibre se présente: fatigue, irritabilité , manque de concentration, etc. Voire, la variation de l’humeur, douleurs, etc. Donc restez en alerte sur un risque de crise résiduelle ou durable.

Généralement, lorsqu'il y a un manque d'apport d'énergie ou trop de sollicitation énergétique. Alors il se crée un déséquilibre. Imaginons par exemple qu'il manque au corps de sommeil. Ce manque va se répercuter sur la biologie et aussi sur le mental par un mal-être.

Équilibre homéostatique influe sur le trouble bipolaire

Généralement, lorsqu’il y a un manque d’apport d’énergie ou trop de sollicitation énergétique. Alors il se crée un déséquilibre. Imaginons par exemple qu’il manque au corps du sommeil. Ce manque va se répercuter sur la biologie et aussi sur le mental par un mal-être.

Evidemment ce manque n’est pas sans effet sur le comportement en présence du trouble bipolaire puisqu’il impacte la variation de l’humeur.

Ainsi, ce processus S est indissociables des rythmes biologiques (scientifiquement appelé processus C). Plus communément appelés “rythmes circadiens” intervenant dans la gestion du bon fonctionnement de notre corps et notre esprit sur un balancement de 24 heures.

Donc notre corps, selon ses besoins (alimentation, sommeil, activité, etc) et ceux de notre esprit (pensée positive, activité psychique, émotions, etc) fabrique de l’énergie vitale ou en perd en fonction de ce qu’il reçoit.

Schématiquement, l’homéostasie ou l’équilibre homéostasique est le point équilibre entre  le trop peu et le pas assez. Un peu comme l’aiguille de la balance à la pesée. Mais à l’inverse: “si j’en perds, c’est pas bon”. Donc elle maintient l’équilibre entre la force et la capacité d’énergie du bon fonctionnement physiologique, biologique et mentale de notre corps.

D’autre part, l’homéostasie réagit aussi à l’intensité des perceptions par nos 5 sens. Le sens auditif, visuel, olfactif, gustatif et tactile des événements extérieurs (situations vécues)

Trouble bipolaire et homéostasie: l’énergie du bien-être

Donc notre rôle en tant qu’individu avec le trouble bipolaire consiste à stabiliser cette l’équilibre homéostasique.

Concrètement, “savoir éviter” de consommer cette énergie vitale est une nécessité pour l’équilibre.

Pour cela, évitons de malmener notre corps et notre esprit. Par exemples par des besoins (manques) ou bien des excès (trop). Où encore par les éléments extérieurs : trop de travail, trop d’invitation, trop de bruit, etc. Et son contraire comme un manque de relation sociale par exemple.

D’autre part, il y a aussi l’équilibre infradien qui correspondent à des cycles de 90 minutes, mieux repéré durant le sommeil. Ou encore des cycles infradiens. Il s’agit des rythmes liés au cycle de la nature. Comme le cycle menstruel chez la femme, la migration des oiseaux, etc.

Pourquoi ?  Parce que l’équilibre homéostasique avec le trouble bipolaire est un peu comme un jeu vidéo:  “je perds des vies et j’en gagne”. Donc l’objectif est va être d’éviter “le Game Over”.

Pourquoi ?  Parce que l’énergie vitale ou le processus homéostatique avec le trouble bipolaire, c'est un peu comme les jeux vidéos:  je perds des vies et j’en gagne donc l'objectif est va être d'éviter le Game Over bipolaire et alors?

Perte d’équilibre homeostasique comme:
– Une humeur oscillante
– La fatigue
– L’ insomnie
– La baisse des défenses immunitaires
– Le déséquilibre alimentaire
– Un transit intestinal aléatoire, etc.

Se soucier du risque de variation sur l’humeur est capitale avec la bipolarité

Donc la variation de l’humeur dû à dérèglement de l’équilibre homéostasique est un risque supplémentaire ou la raison essentielle d’une crise maniaque, hypomaniaque ou dépressive quand il y a absence d’événement traumatisant dans l’instant. 

Maintenant, pour maintenir un processus homéostasique “sain” avec le trouble bipolaire. Il faudrait réguler les habitudes de vie. Présentement, de préférence à heure fixe. Concrètement, le but est de permettre au corps de suivre les rythmes circadiens sur vingt quatre heures.

Les rythmes circadiens ou “le processus C” sont responsables de diverses sécrétions hormonales, du maintient de la température du corps, de la division cellulaire et de l’humeur sur un cycle de 24 heures environ.

En effet, quand le cycle jour/nuit est déréglé. Ce dernier peut dépasser les 24 heures. Révélateur d’un déséquilibre comme l’hypersomnie qui doit vous alerter sur un risque de déséquilibre.

D’autre part, pour éviter de consommer votre énergie vitale avec le trouble bipolaire. Il est crucial de savoir reconnaître “quand je fabrique de l’énergie et quand j’en consomme”.

Pourquoi ? Le but est de savoir le jauger en permanence afin d’anticiper les pertes versus déséquilibre afin éviter à terme le risque d’une crise maniaque, hypomaniaque ou dépressive liée au trouble bipolaire.

Je vous ai donné bien des indicateurs dans cet article. Donc en cas d’un déséquilibre, il faudra penser à assainir son environnement immédiat. Comme le bruit, la pollution des écrans, du téléphone, etc. Aussi, éviter certaines relations toxiques, les situations éprouvantes,etc. 

Alors quand je vous parle d’énergie vitale de quoi est-ce que je vous parle exactement ?

En fait, cela concerne l’équilibre homéostasique. C’est l’homéostasie, cette force énergétique contrebalance les pertes ou les gains des besoins de notre biologie.

Imaginez une perte de sommeil. Cela va appeler votre organisme à vous quémander peut-être de faire une sieste ou de prévoir un weekend de repos. Donc ce signal, si il est respecter va rééquilibrer l’homéostasie. Et si le respect de cet équilibre homéostasique est maintenue alors vous fabriquez du bien-être.

C’est vrai pour les besoins du corps mais aussi pour les besoins psychiques. Imaginons que trop d’émotions ou de situations de cannibalisations vous submergent. L’homéostasie ou l’énergie vitale de votre biologie vous réclamera un rééquilibrage par une compensation. Peut-être des heures de solitude ou de repos.

Ceci dans le but d’assurer un équilibre physiologique, cellulaire et maintenir la bonne température du corps. Donc en quelque sorte: préserver l’harmonie du corps et de l’esprit!

Concrètement, le processus homéostasique est indissociable de l’horloge biologique. Il régule le cycle jour/nuit sur 24h, en général. Schématiquement, le rythme circadien représente les obligations du corps à résister, ingérer, secréter, expulser selon une chronobiologie prévisionnelle. 

Mais il intervient également en cas d’événement extérieur nécessitant un dépassement de Soi car le processus homéostasique module aussi les états de vigilances donc le stress. Le mauvais stress est un manque d’adaptation à une situation. Il crée une dépense énergétique qui dérègle le processus homéostasique.

D’ailleurs cette Énergie vitale est la cible de la plupart des arts orientaux comme les sports de combat, des yogas, le feng shui ou encore le tai-chi. Globalement, la résonance de cette énergie vitale se retrouve aisément dans toutes disciplines demandant un niveau de maîtrise de soi. Parce que cette essence est génératrice de dextérité, de bien-être, de puissance tant convoité par les athlètes de haut niveau ou les personnes en mâles de bien-être.

Processus homéostasique et l’équilibre

Ainsi, le processus homéostatique va être plus fort énergiquement le matin réagissant aux informations photiques (lumière) et baissant durant la nuit permettant la détente du corps. Ceci tout en maintenant les fonctions vitales de certain organes (cœur, poumons, sphincter, etc). Il est régisAinsi, le processus homéostasique va être plus fort énergiquement le matin réagissant aux informations photiques (lumière) et baissant durant la nuit permettant la détente du corps. Ceci tout en maintenant les fonctions vitales de certain organes (cœur, poumons, reins, etc). Il est régis par le l’alternance du cycle jour-nuit, les rythmes sociaux, l’activité physique et l’alimentation.

Donc le lien avec le trouble bipolaire est de mise. Puisqu’il concerne l’hygiène de vie. Pourquoi ? Parce que si vous sautez un repas par exemple. Un signal est émis par l’organisme.

Donc une sécrétion d’hormone spécifique liée à l’appétence. Ainsi, cela engendre un dérèglement qui démarre d’autres dérèglements. Le risque est de déclencher un trouble résiduel ou une nouvelle crise.

Ensuite je vous conseille vivement d’apprendre à détendre votre corps de la tête jusqu’aux pieds grâce à la sophronisation de base. La séance de sophrologie de base que vous trouverez sur Bipolaireetalors.fr . Est à consommer sans modération. Aussi, voyez avec vos médecins. Afin de voir comment maintenir ou améliorer l’équilibre du balancier énergétique dans un juste milieu en fonction de vos habitudes de vies.

Partagez :

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YouTube
YouTube